coucou@laffect.fr

17 septembre 2017

Attention ça déborde !

Ça commençait à sentir la poussière par ici…

Tu comprends, sur Facebook on se sent plus proches, on se sent aimés, on partage des petits pixels de bonheur. Ici la seule connexion que l’on a avec toi, c’est les statistiques mensuelles.
Et tu te doutes bien que les statistiques et nous, c’est 100% d’incompatibilité.

Mais tu es encore là et on a encore des choses à te dire
Et on peut pas se permettre de laisser à d’autres le moindre espace d’expression en ce moment.
Donc on s’est dit qu’on avait beaucoup de bol d’avoir notre nom de domaine à nous (l’affect point éfère, quand même!) et qu’il nous servirait à développer tout ce que l’on doit.

On a toujours eu un pied dans la synthèse et l’autre dans le débordement

Ne coupe pas le feu sous le lait
Ne vide pas la baignoire
Laisse couler le café sur la table

ON EST REVENUS POUR DÉBORDER