coucou@laffect.fr

L’Affect est un collectif lyonnais de musiques électroniques.

______

Si vous êtes en train de lire ce manifeste – et apparemment, oui – c’est déjà un petit pas pour nous, et un bond de géant pour l’humanité. Parce qu’on a plein de choses à vous annoncer.

Nous, c’est L’Affect.

L’Affect est un collectif, un gang, une constellation qui gravite autour du désir d’une musique au présent.
L’Affect est sorti un soir d’un nuage de fumée, ou de la cuisse de Jupiter, on ne se rappelle plus vraiment.
L’Affect a grandi à vos côtés sans même que vous ne le remarquiez, s’imprégnant de la culture de sa génération dans toute son ouverture et sa démesure.
L’Affect ne veut pas vous vendre de voiture ni de police d’assurance, l’Affect n’est pas une secte qui vénère un gourou en peignoir, l’Affect n’a pas grand chose à gagner ni à perdre, seulement de l’amour à offrir en partage.
L’Affect veut remettre l’humain au coeur de tout ça.
L’Affect aime les frissons et les papillons dans le ventre, l’Affect se plait dans la chaleur et la sueur, l’Affect vit dans l’instinct et dans l’instant.
L’Affect propose une bonne catharsis populaire, et si vous avez des doutes sur le sens de ce mot l’Affect ne peut pas vous aider, mais Larousse le peut.
L’Affect vous promet d’être toujours sincère et entier dans sa démarche, d’éviter les concessions, tout ce qui fait que l’art s’éloigne de son public aujourd’hui; et l’Affect tient toujours ses promesses.
Si vous lui accordez votre confiance, l’Affect peut vous faire traverser des univers insoupçonnés, vous plonger dans des ambiances indescriptibles , vous faire part de ses rêves les plus fous et vous raconter des histoires avant de dormir.
L’Affect a beaucoup de belles idées mais l’Affect a besoin de vous pour les incarner, parce que faire de la musique sans la partager c’est un peu comme faire l’amour au téléphone : on s’en lasse très vite.
Mais assez parlé de L’Affect.

Si vous êtes encore en train de lire ce manifeste c’est qu’on a peut-être éveillé votre curiosité, ou que vous avez pas grand chose à faire de vos journées.
Dans les deux cas, on est là.

Restons connectés,

L’Affect.